samedi 16 novembre 2013

Aout-novembre

Je sais, qu'est ce que je fabrique hein on est deja novembre bordel et j avais dit que j allais m'y remettre. Je rigole doucement. Je pensais que ca allait etre un peu plus facile que ca vous voyez la reprise des etudes avec quatre enfants et ben en fait non. Les accouchements a cote c etait presque un peu de la gnognotte. Parce que la il faut sortir 18.000 bonnes idees artistiques a la seconde, faire une heure de psy obligatoire par semaine et rendre des papiers interminables references APA (ouais moi aussi je decouvre). J ai du me remettre au pwrpt et apprendre le texto lingo singapourien. J ai aussi du me remettre a etre tranquille sur une chaise de 9h a 18h, a pas bouger et a ecouter le gentil prof c est vrai tout ce qu il dit paske c est lui le prof. Mouais a 40 pipo on me la fait trop plus celle la et du coup apres 10 a l'education nationale tu les sors un peu du lot les profs glandus (les eleves aussi d ailleurs).

Enfin voila du coup entre les soirees a ecrire des papiers sur la psychanalyse de la couleur turquoise et l angoisse des compte rendus, j ai pas trop le temps de vous parler.

J arrive tout juste a suivre ce qui se passe a l ecole chez les loulous (multiplier par quatre le nombre de mails par semaine). J ai reussi a ne pas oublier UN Day (et les deguisements) et Halloween, la reu des parents et les cadeaux pour les 65 anniversaires des copains. Mr Gremichon assure un max sur tous les fronts: bibliotheque, foodcourts du weekend quand je dois bosser, courses en ligne et tutti quanti... encore une semaine et c est fini pour un mois, allez hop pour les visites, musees, cinoche, restau encore un peu de patience....

En attendant donc oui j ai eu 40 piges et j ai fait la fete avec les copains - et j ai pas UNE photo pour le prouver - c est encore tout moi ca. Ben non j ai profite... et j ai pas pris des selfies pour montrer que j y etais.
Pour ceux qui ont envie de faire un truc original: j ai loue la Screening Room (Club Street) et le rooftop bar - super plateaux de tapas, mojito a gogo et un film vieux des annees 80, apres dessert (key lime pie of course) et re-mojito - et bien c etait juste parfait.

Et 40 ca veut dire aussi que ton corps il te le fait un peu sentir... c est que y a des ptits soucis depuis un moment... Stress ou parasite - c est sur qu a boire l eau du robinet a Bali c etait peut etre pas une super top idee. On trouve pas trop ce que j ai, et en attendant j ai pas le temps de voir 1000 medecins nonplus... j ai donc du ecouter mon corps qui ne veut plus ni cafe ni gluten... exit les bonnes baguettes, les bons cafes. J en suis a faire des crackers de lin, des kilos de guacamole, des jus verts, du kefir et des pains d amande. Avec ca le Vitamix tourne a fond. Je manie avec aisance le vocabulaire du rawfoodie, glutenfree, et tutti quanti. C est fatiguant d avoir a tout surveiller mais la seule solution pour etre totally painfree. Du coup je decouvre des tas de listes nouvelles a Singap. Y a des fous de kefir - j ai pu recolter des graines chez une nana l autre jour (d ailleurs ce truc ca pousse a une vitesse ici!), des fous du cru (kilukru?), les accros du iHerb.com (fdp gratuits jusqua aujourdhui snif) - it s a new world!

Voila pour les nouvelles.
A part ca dans la case eco on est toujours super content de nos beeswrap qui servent tous les jours. J ai decouvert les moonpads de chez Charlie Banana:
Impeccables, beaucoup moins cheres que les Lunapads et super comfortables. Je regrette de ne pas en avoir commande plus!

Bon ben c est tout pour l instant... et vous ca va?
(desolee pour les accents trop feignasse de retrouver le clavier azerty depuis la panne d ordi!)

lundi 12 août 2013

Eté 2013

L'été 2013 était memorable, rempli à ras bord, plein de couleurs, d'impressions, de soleil et d'innombrables tablées:

Il y a eu d abord les retrouvailles avec notre cher Monop du coin, les magazines et journaux français, le pain, le fromage, les rillettes (pour certains) - les priorités quoi!

Après un peu de culture - on a retrouvé Ron Mueck à la fondation Cartier, les copines au Luxembourg.





Ensuite il y a eu LONDON baby! Non seulement Monsieur Grémichon et moi n'étions que tous les deux mais on était à LONDON baby!!
On a aimé Kensington Palace, le quartier Marylbone, le quartier du Temple, la South Bank of course, un peu déçu à la Tate Modern étant donné que la salle Turbine était fermée, on a raté David Bowie à la V&A (sold out) mais on a pu voir l'expo Pompeï à la BM, on a adoré la Portrait Gallery, on a bu une pinte de cidre mémorable d'ailleurs juste avant (c'est peut etre pour ça qu'on a tant aimé les portraits) - mais surtout surtout j'ai revu ma meilleure amie de lycée, celle que j'avais pas vu depuis dix ans, même qu'on a mangé dans un restau de Gordon Ramsay, et même que après on a pris un cocktail sur le toit avec une vue splendide au soleil couchant sur St Paul's (soupir). Un ptit cinoche, un beau ptit concert de musique classique à  St Martin in the Fields, une descente chez Urban Outfitters et Anthropology. Et puis après une enième librairie (Daunts Books, excellente) il était temps de repartir, déjà - juste le temps d'un ptit dejeuner avec une autre grande amie...


A V. on a retrouvé la campagne, les champs de blé, les chemins creux - une très belle balade en soirée avec un guide faune et flore, et puis sont arrivés les cousins en rimbanbelle - 12 enfants au jardin, picnic, balançoire, trampoline, piscine, tous à poil devant les groseillers, les plus petits suivants les plus grands, des matchs de foots et pour les grands un apéro ici et là entre des montagnes de lessive et des ptits coups dans le transat au soleil, et puis les préparations pour la brocante, la fête de V. et sa kermesse, les mojitos et les retrouvailles.

A B. revoir les miens, au soleil, les repas pris dehors sous l'arbre qui sue ses gouttes de sève, Aubin qui tond l'herbe pour la première fois, une petite sortie à Technopolis, toujours un succès, une journée à Planckendael (encore une fois les Bonobos font bonne impression), magnifique journée à Anvers, musée Rubens, revoir ma ptite nièce,  se mettre au parfum de la politique locale, un déjeuner succulent au parc, les derniers ragots et voir avec tendresse les nouveaux débuts.


En C., nos amis et leur joyeuse marmaille dans leur chouette maison, le potager et le rosé pamplemousse, les nouveaux projets, les nouvelles créations, se balader, jeter des gros cailloux dans la rivière, et pleurer quand il faut repartir.

Et puis dans nos six valises au retour - des kilos de bouquins, de savon d'alep, un sirop pamplemousse, des confitures, des trucs glanés à la brocante, les bonnes affaires de l'été, un stylo plume, et aussi... quelques touffes d'herbes de V., de B., de C. laissées sous les chaussures, tombées sur le sol dans l'appart chaud et humide à Singap, avec quelques larmes et un petit pincement au coeur. See you next time!

dimanche 9 juin 2013

Lasalle


Je vous dois des excuses, non mais c'est vrai. Six posts depuis septembre, quelle cata!
Les petits mots doux suite à mon post d'hier me font plaisir, savoir que j'ai manqué à certains (certunes?) m'apporte de la joie, merci merci!

Ben alors keskispass me dites-vous?

Ben il se passe que j'ai passé l'année à bosser comme une tarée, à beaucoup donner - un peu trop peut être me disent les coupines.

Et donc du coup je vous ai pas parlé du concert de Noel (trop fière de mes filles), et la top compèt de taekwondo pour Aubin (médaille de bronze), des avancées en art d'Adèle grâce à Isabelle à L'observatoire (elles m'impressionnent!) et notre super voyage au Vietnam à Noel, et les petites visites de famille, les birthday parties, les bricolages, les nouvelles recettes, de mes petites découvertes.
Et du coup j'ai loupé la fabuleuse ascension du monde des bloggeurs francophones à Singapour et leurs apéros, j'ai loupé des pic-nic sur pelouse avec des filles formidables, j'ai pas fait grand chose intra Singapour cette année (c'était home-mode). J'ai passé mon temps avec mes ptits loups et Monsieur Grémichon parce que bon, c'était bien ça l'essentiel.

En mai je suis retourné à Bali (pour mon quatrième stage) et j'ai été clouée au lit deux semaines. Ce qui a sonné la fin d'un projet un peu utopique sans doute, qui m'a permis de donner, comprendre, d'apprendre mais aussi de decider que là stop. Relire les expériences sous le microscope, decider ce qui était bon et juste et se donner plus de temps et puis accepter de jeter ce qui ne va pas. S'alléger, refaire son sac.

Je ne vais pas m'étaler sur les missions humanitaires et je suis toujours gênée de la réaction que cela provoque. Mais le bénévolat c'est aussi très dur, épuisant, c'est le bordel, c'est pas rationnel et souvent c'est un échec. Je ne regrette rien mais j'ai besoin de faire une pause... Etre clouée au lit pendant quinze jours à sans doute aidé un peu.

Je ne vous ai pas parlé de ce mois fou de mars ou j'ai préparé mon dossier de candidature à Lasalle. Un portfolio à preparer et tout d'un coup des petits morceaux de puzzle qui se mettent en place mais comme sous un brouillard épais. Sans vraiment savoir ce que je faisais que de suivre mes tripes (parfois c'est pas toujours terrible comme méthode mais bon, c'est tout moi).
Attendre.
Et puis finalement après entretien, je respire, je suis prise!

A moi donc un master en art thérapie!

J'ose espérer que cela me donnera des outils pour élargir mes horizons, continuer à travailler avec des femmes (toujours) mais aussi avec des enfants, un projet qui me tient à coeur depuis trois ans mais je n'avais jamais osé me lancer, et puis il y avait toutes ces naissances qui attendaient...

La relève arrive et je laisse mes petits oeufs au chaud avec des collègues compétentes et chaleureuses. L'heure est à la pause et que ça fait du bien!!!
J'ose à peine vous promettre que je vais être plus prolifique mais j'ai bien l'intention de remettre un peu plus souvent ma plume ici!

samedi 8 juin 2013

Greening - la maison


Les dernières petites modifs écolo de l'année:

1. Remplacer les beurk plastiques sacs de légumes par les sacs en toiles, légers et lavables. Ca surprend toujours les caissières mais comme l'étiquette colle dessus, elles sont plutôt épatées. En tout cas ça permet le début de conversations intéressantes en caisse.


2. Exit le sopalin. Un an qu'on s'en sort avec les petites lingettes blanches ci-dessus. Bon, les serviettes de table en tissu ont pris un coup de moche mais c'est pas grave. Très rarement on se sert d'un peu de tissue paper - genre pour ramasser du gecko mort tu vois.

 
 
 3. Le bees wrap! Une petite merveille. On s'en sert depuis peu. Ca remplace l'alu ou le cling film. Se sont des feuilles de tissu trempées dans de la cire d'abeille avec un peu d'huile essentielle de pin. Ca se chauffe dans les main et ça prend la forme que l'on veut pour couvrir un bol, emballer un morceau de fromage ou de concombre. Il existe des feuilles plus grandes pour le pain. Ca se lave très bien avec une éponge à l'eau+savon, et ça se sèche très vite au vent. On aime! http://www.beeswrap.com/


 4. Le petit panier d'à côté des toilettes de maman. Pour les petits pipis il y a les lingettes. En dehors de Bibi et ma petite dernière tout le monde trouve ça beurk. Eleonore a bien compris que c'était doux et préfère largement sa lingette au PQ. Monsieur G trouve ça immonde. Bon, no comment. Pour les lunes, les serviettes hygiéniques lavables sont toujours efficace, surtout quand je suis à la maison et la nuit. Doux et comfortable. 



5. Le shampooing solide de chez Lush. Même s'il contient encore du SLS, j'aime le fait que je ne jette pas une enième bouteille en plastique à la poubelle. Et ça sent divinement bon. Un petit faible pour le Karma Komba.




6. Toujours et encore mes sacs en toile. Un vieux gros sac en lin Muji d'il y a trois ans et qui me suit fidèlement et ce petit dernier de chez Gontran.

7. Mon Vitamix - rien à dire. Efficace, bon pour la santé, il sert à faire des jus, moudre les graines/noix, hâcher des légumes, faire des dips... Pas encore essayé la glace mais cela ne va pas tarder!




8. Des nouveaux compléments découvert récemment. Depuis que le mycoplasme m'a achevé je cherchais à booster mon immunité déjà en berne. Avec le Maca et le Vitaminerals quotidien dans mon Jamu (recette balinaise à base de curcuma fraîs+kalamansi) je retrouve à peu près la forme. Je suis aussi fan de Gaia herbs. Mon herboristerie pour toute la famille pour soigner rhumes, baisse d'energie, toux, problèmes hormonaux. Se sont des teintures mères en gélules donc pas de problème de digestion. Moins cher sur Iherbs.com (livraison rapide et fdp très raisonnable). A ça je rajoute un ptit Chia pudding tous les matins, excellent pour la santé, plein d'omégas 3 et de calcium.




9. Le spirulli/spiralizer - à force de fréquenter les raw foodies à Bali, j'ai craqué pour ce gadget parce que j'étais trop en manque de pâtes (mode gluten free). Cette petite machine qui s'opère à l'huile de coude permet de faire des spaghettis ou fettucine de n'importe quel légume (ici courgette). Un peu de pesto ou sauce tomate et hop! Rapide et délicieux!


 Tout cela n'empêche pas nos chères petites contradictions. Ma salle de bain ressemble toujours à ça:
Eh ouais. Très peu de décroissance comme vous le voyez - mais je me soigne.

On jette toujours trop de nourriture, j'achète toujours trop de revues (refusant de passer à l'ipad - mais est ce un mieux?) et pléthore de livres (que j'avoue je ne lis pas toujours) sans parler des nombreux voyages en avion qui crèvent mon empreinte carbone. Comme disais une copine "tu peux nettoyer ton carrelage au vinaigre et bicarbonate et faire un voyage en avion et voilà 15 ans d'effort quotidien fichu en l'air". Je n'ai pas l'impression de me donner bonne conscience par des gestes quotidiens comme ceux-ci mais de modifier mon comportement de consommateur pour de bon - en esperant que les 4 zouzous en retiennent quelque chose (cela dit j'ai pas beaucoup de succès et je passe en permanence pour l'ecolo-chieuse-qui-mange-que-des-graines)




Heureusement que leur père est un homme décroissant qui use jusqu'à la moelle ses t-shirts, qui ne s'achète jamais rien (ben non j'ai mon Kindle) et qui râle à chaque fois qu'on jette un truc. Entre les deux je me dis que peut être on arrivera à faire des petits guerilleros des pots de confiture bonnemaman recyclés. Adios amigos et bon weekend!